Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 18:56

Près de 700 000 pièces sont en souffrance dans les CAF d’Ile-de-France, qui sont parfois obligées de fermer pour traiter les dossiers. En cause : une explosion des demandes

la suite ici

 

source : www.leparisien.fr

Partager cet article
Repost0
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 22:28
Noyée sous les dossiers, la CAF boit la tasse

Près de 80 000 courriers sont en attente d’être traités. A tel point que la Caisse d’allocations familiales a fermé six de ses huit antennes pour se remettre à flot

 

 


MELUN, VENDREDI. Les usagers font la queue jusque dans la rue pour avoir accès aux bureaux de la Caisse d’allocations familiales de Seine-et-Marne. 

Depuis des semaines, on rejoue « Titanic » dans les couloirs de la Caisse d’allocations familiales (CAF) de Seine-et-Marne. Le paquebot, qui abrite dans ses tiroirs les dossiers de quelque 207000 allocataires, commence à prendre l’eau. Dans le rôle de l’iceberg : une masse impressionnante de travail en retard.

En tout, quelque 80000 courriers correspondant à plus de 31000 dossiers d’usagers attendent d’être traités par les agents — soit l’équivalent de douze jours de travail plein.

 

source le parisien.fr

Partager cet article
Repost0
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 16:10

Après les épisodes relatés ici même, lundi 28 mars, le CA de la CAF de Rouen a rendu un avis défavorable concernant le rapprochement des quatre CAF de Seine-Maritime.

 

22 votants
15 voix contre
7 voix pour

 

anciens articles sur le sujet

 

28 janvier 2011

 

19 janvier 2011

 

Encore combien de fois et jusqu'à quand devront ils voter pour les faire changer d'avis ?

Partager cet article
Repost0
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 16:06
CAF : Bartolone écrit à Fillon

 

, le président (PS) du département, a écrit hier au Premier ministre, , pour dénoncer « l’état d’asphyxie des moyens alloués aux agences de la Caisse d’allocation familiale en Seine-Saint-Denis », comme il l’avait fait en 2009 sur le même sujet. « La durée d’attente dépasse souvent les quatre heures à Saint-Denis, délai insupportable pour les femmes enceintes, les personnes âgées, les handicapés », poursuit l’élu. Claude Bartolone s’inquiète de la suppression annoncée de 29 des 35 postes accordés en renfort lors de la mise en place du RSA. « Comme pour Pôle emploi, comme pour l’Education nationale, le sentiment qu’éprouvent les Séquanodionysiens d’être victimes d’une discrimination face aux services publics de l’Etat paraît chaque jour plus justifié », conclut-il.

 

source Le Parisien.fr

Partager cet article
Repost0
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 12:37

 

Mercredi, le conseil d'administration de la caisse d'allocations familiales de Dunkerque

 

s'est prononcé par 14 voix « pour » et 8 « contre » en faveur de la création de la CAF unique départementale, voulue par le gouvernement. De fait, la CAF de Dunkerque sera dissoute au 23 novembre. Il restera néanmoins une commission territoriale à Dunkerque - et sept autres, dans tout le Nord. « Et pour les 52 000 allocataires du Dunkerquois, rien ne changera, rassure Robert Olivieri, président de la CAF de Dunkerque. Le bâtiment de la rue de Paris va rester. Les gens pourront continuer à venir déposer leurs papiers, etc. »

« On ne perd pas la main »

Si le grand public ne verra pas la différence, une mutation sera opérée en interne. « Une partie du personnel sera impacté, vu que l'on mutualise les moyens. Il y aura forcément des reclassements vers d'autres CAF », poursuit Robert Olivieri.

Parmi les craintes du président dunkerquois, la perspective de voir réduites les attributions de la future commission territoriale semble se dissiper. « Dans son courrier du 11 février, la ministre (des Solidarités et de la Cohésion sociale) Roselyne Bachelot-Narquin précise que les huit commissions territoriales du Nord "géreront les situations locales". Ce qui veut bien dire qu'elles n'auront pas qu'un simple rôle consultatif, comme on aurait pu le penser au départ. C'est pour moi un soulagement, car ça correspond à ce que nous faisons déjà. Selon moi, on ne perd pas la main. » Et d'ajouter : « Il me semble difficile de gérer 600 000 allocataires dans le département uniquement depuis Lille. On ne peut pas considérer l'action sociale sans proximité. »Autre point important que retient Robert Olivieri, et qui est écrit noir sur blanc dans le courrier de la ministre, le fait qu'elle souhaite que les nouveaux statuts des conseillers territoriaux soient votés « au plus tard avant la création de la CAF du Nord ».

Pour l'heure, seule la CAF de Valenciennes a voté « contre » la création de la CAF unique. « Le travail n'est pas fini », poursuit Robert Olivieri. Il souhaite pour sa part devenir « président de la commission territoriale et administrateur de la caisse départementale, pour pouvoir faire le lien »

 

. Mais la décision appartient aux organisations syndicales, qui se réuniront prochainement. •

 

source : lavoixdunord

Partager cet article
Repost0
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 18:16

Madame, Monsieur, Cher(e) Collègue Administrateur,

Permettez que nous puissions réaffirmer en toute lucidité ce que nous avons déjà exprimé ou que tous, à un moment ou à un autre, nous avons déclaré et analysé.

Cette départementalisation du réseau des CAF pour le Nord est une démesure administrative voulue par un caprice technocratique accroché à un dogmatisme têtu sans justification économique. Les enjeux et conséquences en matière de services aux allocataires sont totalement négligés.

D’autres solutions étaient envisageables.

Il suffit de constater aujourd’hui le désarroi des bénéficiaires et la désorganisation des services , pour des organismes de service public, engagés dans des restructurations territoriales. Le projet de départementalisation des CAF ne prend pas en compte cette situation vécue par les bénéficiaires et les personnels.

Nous avons exprimé depuis 2 ans, pour que cette opération n’aboutisse pas à un fiasco, qu’il fallait conserver une réelle accroche locale, confortée par une autonomie, un pouvoir de décisions,  d’orientations et de moyens en matière d’actions sociales.

A la lecture des documents présentés : de la lettre de Mme Bachelot, du Comité de pilotage politique (COPP) de la proposition de délibération du Conseil pour valider la dissolution de la CAF de Valenciennes  et en raison des enjeux pour les allocataires, et sans dogmatisme, nous nous sommes posés les questions suivantes :

Les propositions avancées par Mme la Ministre, répondent-elles aux exigences exprimées par la quasi unanimité des Conseils d’Administration de notre département ?
Les propositions de Mme le Ministre sont -elles formalisées ?
Le texte du décret est il prêt ou connu ?
Comment seront assurés les arbitrages entre le nouveau Conseil d’Administration et la commission territoriale ?
Quelle autonomie  administrative et de gestion pour la Commission Territoriale ?

Poser ces questions revient à s’interroger sur les pseudo « avancées » obtenues.

Pour nous, il n’y a aucune avancée vérifiable. En effet :
le décret de création des Commissions territoriales s’établira (s’il est effectif) après la création de la nouvelle Caisse départementale.
C’est le nouveau Conseil d’Administration départemental qui déterminera les fonds à répartir en matière d’aides sociales. C’est lui qui décidera de l’organisation et des moyens de ses Commissions

Les Administrateurs Force Ouvrière ont le sentiment que rien n’est acquis, en effet  on devrait pouvoir prendre position sur des textes écrits et validés En un mot, on nous demande de voter la départementalisation et après on verra…

Cette attitude est offensante et pour le moins manque de transparence.

Sur le fond, le montage retenu par le Ministère ne permet pas de maintenir les spécificités liées aux territoires et à la typologie des familles qui y vivent – encore une fois, le financement et la décision centralisée (sans que le champ en soit déterminé par le décret) ne laisseront aucune place à l’initiation locale.

Les enveloppes budgétaires fermées, décidées par le seul Conseil d’Administration départemental ne permettront pas d’une part, de respecter les engagements qui, jusqu’à ce jour ,ont favorisé un lieu de proximité avec les allocataires et les partenaires locaux au travers notamment des Centres  Sociaux et d’autre part, des aides aux familles.

Cette politique déjà restrictive ne pourra s’adapter aux évolutions et aux besoins des bassins d’emplois à travers une amélioration de la politique sociale.

C’est pour toutes ces raisons que nous maintenons notre exigence :

d’une commission territoriale avec une réelle autonomie en matière d’orientation budgétaire et les moyens nécessaires pour assurer la mission.
que le décret fixant le champ d’intervention des Commissions Territoriales soit promulgué avant que nous puissions décider la dissolution de la CAF de Valenciennes.

Une dernière observation, la vente de notre dernier établissement pour les colonies de vacances  sera effective sous quelques jours, il représente le résultat des investissements fait par notre CAF pour les Allocataires de notre arrondissement. Il représentait un choix collectif financé par l’aide sociale, cette vente devrait servir aux allocataires de Valenciennes il n’en sera rien puisque dans la proposition de délibération on nous demande que les biens et droits  de la CAF de Valenciennes soient transférés à la CAF du Nord. Nous trouvons cette situation dommageable pour un arrondissement dont chacun s’accorde à reconnaître les besoins en matière d’aides sociales.

Pour toutes ces raisons, le groupe FO votera contre la délibération de dissolution de la CAF de Valenciennes.

Par contre, et nous insistons sur ce point (même si nous sommes opposés par principe à la départementalisation) en fonction de l’évolution de la situation notre position pourra être revue au regard des réponses apportées à nos questions et du texte portant projet de décret.

Par cette attitude responsable nous souhaitons que toutes les cartes du jeu soient mises sur la table dans l’intérêt bien compris des allocataires et seulement des allocataires.

Les Administrateurs FO
Lundi 14 mars 2011

Note :
Le vote à bulletins secrets a donné le résultat suivant : Abstention 3 – Pour 4 – contre 11
source FECFO

Partager cet article
Repost0
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 16:30

l'arrêté est paru, c'est ici

Partager cet article
Repost0
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 08:42

Nous ne sommes pas les seules Caf dans le Département ( Rouen & le Havre) à avoir du retard.

La liste s'allonge de jour en jour et vous trouverez en partie ces informations ici même. 

Vous y  voyez même, la Caf qui soit disant en passant, nous sert de référence en ce moment crucial de  Départementalisation et pour ne pas la citer la Caf de CAEN.

Merci du cadeau.

Si la CAF76 doit être à son image, où allons-nous ?

  

Pendant ce temps, la Cnaf poursuit le même discours depuis plus de 2 ans, mettant en cause la conjoncture et la crise.

Que la Cnaf arrête de fermer les yeux et change sa façon de diriger son réseau des Caf.

Arrêtez de parler dans le vide et agissez :

- Stop à l'hémorragie des personnels Caf, le service public n'existe plus

- Stop aux bugs informatiques, cela nous augmente la charge de travail

- Stop aux économies de gestion sur le dos des salariés

- Stop au gel des salaires

- Stop à vouloir malmener notre Convention Collective

 

Le personnel attend des signes positifs de votre part, ils ne viennent pas.

 

L'année 2011 sera t'elle pire que 2007? Il ne tient qu'à vous de renverser la vapeur.

 

 

D Vigreux

Délégué syndical

de la Caf de Rouen

Partager cet article
Repost0
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 07:47

 

Depuis mercredi, c’est portes closes à la CAF de Côte-d’Or. Entre recevoir le public et traiter les dossiers en retard, il a fallu faire un choix.

 

2 mars. Les bureaux de Dijon et Chenôve ne rouvriront leurs portes qu’à cette date et à mi-temps. Téléphone. Contrairement à l’an dernier, les allocataires peuvent obtenir des informations en appelant le 0.810.25.21.10.

Le vigile affiche un certain flegme : en ce jeudi après-midi, ils sont peu nombreux à se heurter aux portes closes des bureaux de la Caisse d’allocations familiales (CAF) de Côte-d’Or, boulevard Clemenceau, à Dijon.

Il faut dire que même en temps normal, ces bureaux ne reçoivent pas de public à ce moment de la semaine. « Mais demain (aujourd’hui NDLR), ce sera autre chose… », conclut-il. Toute la journée, il explique aux personnes que les bureaux sont fermés et il distribue des petits papiers indiquant comment s’informer.

 

la suite ici

 

source : bienpublic.com

Partager cet article
Repost0
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 07:44
La CAF croule sous le travail. Si bien que les sites de Caen, Hérouville et Lisieux sont exceptionnellement fermés au public plusieurs fois par semaine.
 

La CAF est en surchauffe !

Depuis mardi 1er février, il a été décidé de fermer deux fois par semaine les accueils des Caisses d'allocations familiales de Caen, Hérouville-Saint-Clair et Lisieux : les mardis et jeudis.

En cause: une surcharge de travail qui inquiète d'ailleurs les allocataires. On parle aujourd'hui de plusieurs milliers de dossiers en souffrance.

la suite ici

 

source : tendanceouest.com

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de fo-caf
  • : Blog créé suite au conflit de la Caf de Rouen. Il est ouvert à toutes les organisations syndicales, au non syndiqués et à tout public pour l'expression de chacun.
  • Contact

Recherche